La vague des anges Chinois

Au lendemain de la Fashion Week, elles sont 3 dans le Top 15 des top models  établi par le site de référence models.com et 6 dans le top 50 des filles les plus demandées par la planète fashion. Elles s’appellent Liu Wen, Sui He, Fei fei Sun, Xiao Wen Ju, Tian Yi et Wang Xiao et, dans un univers très blanc où seules deux métisses représentent la beauté noire, elles imposent en force l’esthétique chinoise : ovale des visages, yeux en amande, corps ultraminces et petits airs réservés. De quoi aider les marques occidentales de luxe à conquérir un marché asiatique promis à une croissance exponentielle (+20% annuels ces 5 prochaines années) en lui offrant des modèles de beauté à qui s’identifier. Du Juan fut la première asiatique à faire la couverture de Vogue en 2006 et, depuis 2 ans, la vague déferle. Nul doute, les prochaines Kate Moss, Adriana Lima, Gisele Bundchen, Miranda Kerr, Doutzen Kroes ou Bar Refaeli viendront de Pekin, Shanghai, Canton ou quelques villages de la campagne chinoise. Les uns après les autres, les créateurs craquent pour ces beautés exotiques et le défilé Victoria Secret’s, qui réunit chaque année la crème des mannequins, accueille désormais des « anges asiatiques ». Alors, ne résistez pas, succombez à votre tour aux 6 plus belles filles de l’Empire du Milieu…

Liu Wen : success-story à la chinoise

liu wen À tout juste 25 ans, cette liane d’1,80m pour 50kg aux mensurations idéales pour un mannequin (80-60-87) se classe 5ème top-model le plus réclamé au monde. Un véritable conte de fée pour cette jeune femme née dans une famille ouvrière de Yongzhou. Guide touristique, elle s’était inscrite à un concours local de mannequin dans l’espoir de pouvoir se payer un ordinateur si elle l’emportait ! Ce ne fut pas le cas, mais une agence la repéra et, rapidement, elle faisait les couvertures des éditions chinoises de FMH, Harper’s Bazaar et Vogue. L’explosion internationale se produit en 2007, à la suite d’un remarqué shooting pour Cosmopolitan en Karl Lagerfeld et Viktor et Rolf. Elle débarque alors à Paris et enchaîne les défilés pour Chanel, Hermès, Jean-Paul Gaultier, Dolce et Gabanna etc. La consécration survient en 2009 quand Victoria Secrets la retient pour son grand défilé-show annuel. Premier « ange asiatique » à défiler pour la célèbre marque de lingerie, elle défile plus de 70 fois l’année suivante, devenant la seconde top model la plus demandé au monde derrière la française Constance Jablonski. Son charme très personnel, empreint de pureté, lui permet également d’être le premier visage asiatique d’Estée Lauder et de multiplier les covers des magazines les plus prestigieux. Et on n’a pas fini d’entendre parler d’elle : elle souhaite devenir styliste et lancer sa propre marque quand elle ne défilera plus…

Sui He : l’élégance racéeSui He

Comme en Occident, l’histoire est souvent la même. Il était une fois une jolie jeune fille née il y a 23 ans à Wenzhou (1,78m et 83-59-87) dont l’idole était Kate Moss.  À 17 ans, elle remportait le XIIème concours des Étoiles du Mannequinat Chinois. Mannequin « local » de 2006 à 2010, elle est alors repérée par Ralph Lauren qui lui offre l’ouverture de son défilé automne/hiver 2011-2012. Sa carrière internationale est lancée et les plus grands se l’arrachent jusqu’à Victoria Secrets qui en fait le second « ange asiatique » de la marque. D’une élégance racée, la très belle Sui He est 13ème au classement models.com. Au printemps dernier, elle faisait la campagne Dior en compagnie de Carolyn Murphy sous l’œil de Carine Roitfeld et Mario Testino. Cet hiver, c’est chez Karl Lagerfeld qu’elle s’illustre pour la grille Karl. La jeune fille se rêve en businesswoman et projette d’ouvrir une chaîne de restaurant.

Fei Fei Sun : merci Karl !

Karl Lagerfeld a toujours l’œil. C’est en effet lui qui choisit Fei Fei Sun, jeune femme de 23 ans (1,79m et 81-56-88), gagnante du concours Elite Model Look 2008, pour le défilé Chanel Paris-Shanghai en 2009, à l’occasion de l’ouverture de la boutique dans la ville la plus peuplée de Chine. Une étoile était née et les plus grands photographes de mode, tel Peter Lindbergh, la font briller à la Une d’Elle, Fei Fei SunVogue, Harper’s ou V Magazine. Dries Van Noten, Céline, Sonia Rykiel, Chloé, Elie Saab, Louis Vuitton, Hermès, Miu Miu, Christian Dior, Nina Ricci, Loewe, Thierry Mugler ou Lanvin la réclament et elle est désormais le 14ème top-model le plus demandé de la planète. Elle est ainsi la 1ere chinoise à faire la cover, en janvier, du Vogue Italie, la Bible du style transalpin. Également à la Une du ID british, elle tend à devenir plus qu’un mannequin, une icône de l’époque…

 

Xiao Wen Ju : poupée chinoise

Numéro 22 du classement models.com, Xiao Wen Ju, 21 ans, 1,77m pour 84-61-87, est née a Xi’an dans la province du Shaanxi. Repérée à 18 ans par l’agence IMG, la jeune femme qui rêvait d’être danseuse étoile démarre en 2010 par la cover d’Harper’s Bazaar Chine puis file à New York. Le défilé Prada qui la propulse sur le devant de la scène et elle enchaîne les campagnes publicitaires pour Dior et Kenzo. Mais c’est Marc Jacobs, séduit par son visage de poupée, ses traits parfaits et sa peau immaculée, qui la consacre en faisant d’elle son égérie pour sa campagne printemps-été 2012. Amoureuse de Paris, Xiao Wen Ju veut aujourd’hui ouvrir sa propre pâtisserie dans la capitale de la mode !Xiao Wen Ju

 

Tian Yi : la new comer

tian_yi_

Nouvelle venue dans le classement, en 38ème position, cette élégante chinoise de 19 ans  (1.78m) a été découverte par models.com en postant simplement ses photos auprès du site ! Elle est rapidement devenue une des mannequins favoris de Dazed&Confused ainsi que du Vogue chinois. Ses campagnes pour Vera Wang et Louis Vuitton ont achevé de la mettre sur orbite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Wang Xiao : la bête de modeWang Xiao

 

Encore peu connu, ce jeune mannequin de 22 ans (1,77 m, 81-61-86) occupe la 50ème place du classement models.com. Mais elle devrait rapidement grimper les échelons de la notoriété, sa coupe à la Louise Brooks la distinguant de ses « collègues ». À son palmarès, le Elle chinois, un sublime shooting « digital-art » pour Harper’s Bazaar, L’officiel en France, la campagne du parfum Calvin Klein One en 2011 et celle d’Emporio Armani en 2012. Bête de mode, elle est diplômé du prestigieux Fashion Institute of  Technology de New York et n’a pas fini de faire parler d’elle…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s