Cher, si cher téléphone portable…

Constellation_satin_brown

Désormais greffé à notre main (ou à notre oreille), le téléphone portable s’est rapidement paré des atours du luxe.  Le pionnier en la matière s’appelle Vertu, une filiale de Nokia, constructeur qui dominait le marché au tournant du millénaire. En 2002, Franck Nuovo, designer-maison, sort le Signature, un petit bijou high-tech habillé à la main de diamants, d’or, de saphir, de cuir ou de crocodile. Nouveau à l’époque, Vertu dote son appareil d’un service de conciergerie exclusif.En appuyant sur la touche dédiée du téléphone, le client est connecté de jour comme de nuit, à New York comme à Paris ou Moscou, à un conseiller qui va, par exemple, lui donner accès aux meilleurs clubs privés de la ville, lui fournir un service de sécurité sur-mesure ou lui organiser une visite de L’Ermitage à Saint-Petersbourg, en dehors des heures d’ouverture du musée, bien entendu ! Ainsi, dix ans plus tard, Vertu demeure la marque n°1 du marché des téléphones portables de luxe. Le Signature édition Royale, seulement disponible en 10 exemplaires pour 17 000€, vient célébrer cet anniversaire. Et l’avenir se présente sous les meilleurs auspices. Nokia étant en train de sombrer, Vertu vient d’être racheté par EQT VI, un fond d’investissement. Surtout, Vertu propose désormais le Constellation, un tout-tactile pourvu des dernières technologies (écran 3,5’’ Amoled en cristal de saphir, GPS, appareil photo 8 mégapixels). Il était temps ! Sans caméra ni applications, les Signature, Ascent et autres Ayxta, avec leurs petits écrans, étaient un peu des téléphones à l’ancienne. En rubis diamants ou or rouge, et avec sa céramique polie et son cuir satiné brun, l’objet reste luxueux et affiche un tarif allant de 4 400€ à 10 900€.

Mais dans la course aux superlatifs, certains ne connaissent pas de limites.

Le Million !

Le Million !

Il suffit de prendre un modèle existant (pourquoi s’embêter à le construire soi-même ?) et à le couvrir de rivières de pierres précieuses pour obtenir un véritable bijou. Validé par le Livre Guinness des Records, le portable le plus cher du monde fut vendu en 2006 pendant le salon Millionaire Fair à Cannes. Un businessman Russe acquit alors pour la modeste somme d’un million d’euros « Le Million » un luxueux téléphone conçu par le joaillier suisse GoldVish. Fait main, l’appareil est en or blanc 18 carat et serti de 120 carats de diamants. Dessiné par Emmanuel Gueit, designer pour Audemars Piguet, Harry Winston etc, “Le Million” n’existe actuellement qu’en 3 exemplaires mais est toujours disponible à la commande (www.goldvish.com). Pourtant, le joaillier britannique Stuart Hughes, a depuis lui aussi décidé de fabriquer « le portable le plus cher du monde ». Et il n’a pas lésiné sur les beaux cailloux pour décrocher le titre : son iphone4S se retrouve serti de quelques 500 diamants (53 pour le seul logo Apple) et pourvu d’une coque en or 24 carats !  Un coffret en pierres précieuses complète ce joli cadeau de Noël qui pèse une bonne centaine de carats et coûte la bagatelle de 6 millions de Livres Sterling (pas loin de 7,4 millions d’Euros) (www.stuarthughes.com).

portable stuart Hugues

portable stuart Hugues

Seul inconvénient de cette joaillerie téléphonique, le réseau ne passe pas dans les coffres-forts…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s