Alexandre Mattiussi, l’AMI des hommes

_MG_4709 copyNBRetenez ce nom : Alexandre Mattiussi. A 32 ans, ce jeune créateur est tout simplement en train de réussir un pari insensé dans le petit monde de la mode masculine : habiller dans la vraie vie les hommes, simplement mais élégamment, avec des vêtements chics et portables. « L’homme ne se reconnaît pas toujours dans la proposition parfois trop créative de certaines marques » pointe celui qui en moins d’un an est devenu LE couturier masculin dont tout le monde parle. « Le vêtement doit être un coup de coeur, facile, portable et surtout bien fait. Enfin, la notion de prix est centrale dans l’acte d’achat ». Pour Alexandre Mattiussi, les hommes sont des amis qu’il conseille avec chaleur et confiance.

Simple mais très ambitieux, le pari du styliste est de créer, avec sa marque AMI (ses initiales et la dernière lettre de son nom), un univers masculin complet, moderne et séduisant. En effet, trop de marques sont mono-produits ou très classiques. « Je propose une dégaine chic où l’on retrouve les codes du vestiaire classique mais twistés, avec des proportions contemporaines et la rue comme inspiration majeure ». La collection propose ainsi des blazers à simple ou double boutonnage, des pantalons cigarettes, du coton, du Prince de Galles, du denim, des vestes ajustée à simple ou double boutonnage en tweeds ou prince de galles, un manteau en laine, un pantalon de ville, un velours côtelé, un jean doublé de flanelle, de la maille en laine vierge et enfin des chemises en popeline craquante, à rayures éclatantes ou à carreaux. Un vestiaire complet qui comprend également parka, veste à capuche, blouson en cuir, derbys, bottines et ceinture sans oublier un smoking pour les soirées de gala. Un dressing idéal à petits prix (350€ le pull col roulé Camel en laine, 155€ la chemise en flanelle…) au regard de sa qualité

AMI_SS13_LOOK_18 AMI_SS13_LOOK_01 AMI_SS13_LOOK_08

Car le garçon ne surgit pas de n’importe où. Diplômé de l’Ecole Duperré à Paris, il a été styliste Homme chez Dior sur la ligne 30 Montaigne puis de 2004 à 2009 premier assistant du studio homme de Givenchy. Enfin, il a dessiné deux ans pour le Studio homme de Marc Jacobs. Sa première collection, déjà disponible dans une cinquantaine de boutiques, a immédiatement été achetée par le grand magasin new yorkais Barneys. Un futur grand…

 

(mars 2012)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s