Nabilla : la parole est à la défense !

Capt-1337191

Nabilla Benattia ne perd pas de temps : avril 2013 n’en est qu’à sa moitié que la jeune femme vend déjà son calendrier 2014 sur internet, pour la modique somme de 19,99$ ! Qui sait : d’ici là, le public aura peut-être raccroché ou le phénomène (enfin, les deux) dégonflé… Prévoyante, Nabilla a déposé son célèbre « Non mais allô quoi ». Elle a raison : pourquoi d’autres qu’elle profiterait-ils de sa plume ? « Ma banque, c’est moi » pourrait-elle dire…

On se moque beaucoup de cet Ange de la téléréalité qui plane au dessus de NRJ12. On la traite de « Nouvelle Zahia » alors qu’elle n’a jamais encaissé un penalty tiré par un footballeur. On raille son passage au Grand Journal mais elle a provoqué une belle érection de l’audimat de l’émission. La vérité, c’est qu’en faisant la standardiste, Nabilla a établi la communication avec la jeunesse (débile parait-il), les moins jeunes (en plein jeunisme dit-on) et même les politiques (qui rament pour montrer qu’ils ne sont pas seulement pourris). Bref, la France est sous le charme mutin de la bimbo mais tout le monde, à commencer par les médias qui en ont fait un phénomène de foire, la lapide. C’est bon pour le business et puis on ne peut pas toujours parler de comptes en suisse (particulièrement quand la population est fauchée).

L’époque serait vide de sens et se choisirait des icônes aussi creuses qu’elle. Peut-être. Peut-être pas. Marylin, avec son calendrier sexy, ses « pou pou pi dou » et son air de ravissante idiote, valait-elle beaucoup mieux à ses débuts ? On ne compare pas, bien sur, on rappelle juste que, de tout temps, il y eut des pin-up pour divertir et électriser les foules. Il y a 12 ans, une certaine Loana, aux airbags également de série, envoûtait les téléspectateurs. Preuve que la vacuité de notre société ne date pas de la crise, ni de la 1ère guerre mondiale de 78… L’an dernier, Psy faisait danser le monde entier avec une chorégraphie aussi équestre que lobotomisée. Dans le même temps, les Rolling Stones remplissent leurs concerts en 3 minutes. L’un n’empêche pas l’autre. On peut s’amuser des aventures de Nabilla, sans forcément la prendre comme modèle, et lire, au hasard, « Indignez-vous » !

Morose et plombée, l’époque, pour le coup, a bien besoin de fraîcheur. Nabilla montrera à l’avenir si elle n’est qu’une jolie poupée en plastique ou une jeune femme suffisamment maligne pour utiliser, à son profit, un système à l’électroencéphalogramme plat…

A titre informatif et absolument pas pour doper l’audience de ce blog, voici le calendrier 2014 de Nabilla…

Capt-1337192

Capt-1337193Capt-1337194Capt-1337195Capt-1337196Capt-1337197Capt-1337199Capt-13371910Capt-13371911Capt-13371912Capt-13371913Capt-13371914Capt-1337198

Publicités

Une réflexion sur “Nabilla : la parole est à la défense !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s