La Royal Oak fête ses 40 ans

Le temps s’est arrêté une nuit en 1972. Quelques heures pendant lesquelles Genta dessina une révolution, la Royal Oak d’Audemars Piguet. Au petit matin, le temps reprit sa course mais plus jamais il ne serait mesuré par les hommes de la même façon. La première montre de sport de luxe dans l’histoire de la haute horlogerie était née.

La Royal Oak squelette

La Royal Oak squelette

Depuis 1875, date se création par les horlogers Jules-Louis Audemars et Edward-Auguste Piguet, la manufacture est installée au Brassus, dans la vallée de Joux. Les hivers sont rudes et durant ces longs mois les agriculteurs confectionnent les pièces horlogères de haute précision qui sont ensuite livrées à Genève. Encore aujourd’hui familiale et indépendante, Audemars Piguet ose, dans l’effervescence post mai-68, l’impensable : lancer une montre sportive chic à porter tous les jours à une époque où l’on mettait encore sa belle montre pour s’habiller le dimanche. Le design brise les codes en vigueur : « motif tapisserie », lunette octogonale et non ronde, vis hexagonales, modèle mécanique extraplat haut de gamme et boitier en acier en lieu et place de l’habituel or, mais le tout au prix du métal jaune ! « Née dans un climat d’expérimentation artistique et d’effervescence intellectuelle, la Royal Oak a osé bousculer les conventions les plus conformistes de l’horlogerie mécanique » note Jasmine Audemars, Présidente du Conseil d’administration d’Audemars Piguet à l’occasion des 40 ans de ce modèle légendaire. L’accueil fut d’ailleurs très frais à l’époque mais collectionneurs et amateurs du monde entier ont fini par adopter cette authentique œuvre d’art. Montre anticonformiste et spectaculaire, elle est devenue l’icône d’Audemars Piguet. La Royal Oak fut la première montre à se définir aussi par son image et plus seulement par ses prouesses techniques. Au printemps dernier, la Royal Oak dite Jumbo portée par Alain Delon dans Paroles de Flic s’est envolée aux enchères pour 23 la mise (68 750€ !).

Pour ce 40ème anniversaire,  huit nouveaux modèles, dont la Royal Oak Tourbillon,  viennent enrichir une collection composée d’un chronographe, de phases de la lune, de quantième perpétuel… Après Paris, New York et Milan, une exposition de plus de 100 pièces, entourées de photos signées de 3 artistes contemporains, part cet automne pour Pékin. L’Histoire continue de s’égrener…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s