Philippe Tournaire : le sens des bijoux

La « patte » Tournaire vient de s’enrichir du talent de Mathieu, fils du créateur, qui vient de rejoindre l’entreprise. «Son style est différent du mien mais nous cohabiterons parfaitement » se réjouit Philippe Tournaire. « Nous travaille dans le même état d’esprit et avec les mêmes valeur ». Mathieu Tournaire lance ce printemps une nouvelle collection « Lock& Love ». Reprenant la symbolique des cadenas que les couples d’amoureux fixent sur les ponts du monde entier (le Pont des Arts à Paris, la tour Namsan à Séoul, le pont Milvio à Rome, le pont Loujkov à Moscou…), Lock&Love est promis à un grand succès…

lock-and-love-pendentif-rond-en-or-et-diamants-par-tournaire-451e0

 

Philippe Tournaire est un créateur-joaillier étonnant de la Place Vendôme ! Ses bagues tridimensionnelles représentent villas de rêves, châteaux forts, palais de conte de fées, monastères ou villages provençaux, le tout rehaussé de pierres précieuses, commençaient rencontrer un vif succès. C’est dans une seconde boutique ouverte entretemps, rue de Rennes au cœur du 6ème arrondissement, que Philippe Tournaire raconte le beau chemin parcouru depuis. «Nos ventes se sont développées, nous sommes passé de 16 à 28 artisans dans nos ateliers de Montbrison (Loire) aujourd’hui et nous allons ouvrir prochainement une nouvelle boutique à Lyon » se réjouit le créateur. Plus que jamais, les bijoux de caractère, porteurs de sens sont dans l’air du temps. La sincérité et la créativité de Philippe Tournaire séduisent ainsi une clientèle française et étrangère de plus en plus important.

collection_ARCHIPOLIS-c1c57

Reconnue, la griffe est également fière de détenir les 3 principaux labels joailliers français : « Maître Artisan d’Art », « Joaillerie de France » et « Entreprise du Patrimoine Vivant ». « A l’heure où toute la Place Vendôme fait fabriquer ailleurs, seules 3 marques peuvent se targuer du label Patrimoine Vivant qui indique que tout est fabriquée en France et sans aucune sous-traitance » se félicite le créateur. « C’est quelque chose auquel je tiens beaucoup. Dans mon atelier de Montbrison, j’ai formé des gens car il faut garder les savoir-faire chez nous.  J’ai aussi une façon particulière de travailler, par exemple pour obtenir des sertis très tendus qui fait que l’on reconnait un bijou Tournaire. C’est certes dû à mon design, mais fabriqué ailleurs, cela n’aurait pas un tel rendu ».

LOVE_TEMPLE2-13436

Le succès de Philippe Tournaire tient à ses créations et à une diversification réussie. Ainsi, avec la prestigieuse marque Dupont, il propose une nouvelle collection de stylos hommages à des chefs d’œuvre architecturaux : Invalides, Saint-Basile, Pagodes du Soleil, Opéra Garnier, Vénus de Milo et Capitole de Washington. Chaque est réalisée en bronze, gravée, polie et patinée à la main. Les séries sont limitées à une trentaine de pièces et vendues en précommande. Des briquets et cendrier sur la thématique des catacombes parisiennes et un coupe-cigare représentant une guillotine et une tête de mort, complètent avec humour, cette collection. Coté montres, on connaissait la fameuse collection des Portes du temps, des pièces imposantes, en or et assez chères. « Nous avons aussi de développé une collection plus abordable (1000 à 3000€) et plus légère, « Expression » » raconte le créateur. « Le boîtier de montre est extrêmement sobre, mais personnalisable de différentes façons, à commencer par le cadran, disponible en 5 couleurs. L’élément majeur est une « bague de décoration » venant s’emboiter sur la carrure où plusieurs types de designs s’offrent à l’imaginaire, avec des motifs géométriques, architecturaux ou des gravures faites main qui métamorphosent la montre en une parure sculpturale. La montre est un moyen d’élargir notre clientèle car si un homme a du mal a se lâcher sur une bague, il le fait plus facilement sur une montre ».

french_kiss-5-66297

Les bagues enfin. Pas de collection annuelle à proprement parler chez Philippe Tournaire mais des évolutions et des nouveautés en permanence. Le grand succès de l’année est ainsi la création d’un nouveau solitaire, la French Kiss. «J’ai représenté les pieds et le premier étage de la Tour Eiffel sur lequel j’ai posé un diamant ou une autre pierre » explique Philippe Tournaire.  « C’est un vrai bijou très chic. Le monument ne saute pas aux yeux, c’est dans le détail qu’il apparait. Cela plaît beaucoup aux amoureux du monde entier qui rêve de venir s’embrasser sur la Tour Eiffel ! ». Grâce à Internet, les américains succombent au charme des bagues Tournaire à l’instar de la chanteuse Cheryl Cole. En Chine, marché où il s’est bien implanté, ce sont les actrices Fan Bingbing et Yun Zhou, très célèbres chez elles, qui arborent ces bijoux. La reconnaissance internationale est aussi passée par un Platinum Awards pour la bague Free, lors du plus grand salon mondial de l’Horlogerie et de la Joaillerie à Bâle (Suisse).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s