Vu au Baselworld 2013 : Destination (2) Hautlence !

La nouvelle Destination 2 par Hautlence

La nouvelle Destination 2 par Hautlence

Il était une fois en Suisse une bande de copains fous d’horlogerie. Autour d’une bonne bouteille de vin, Guillaume Tetu (Rolex, Tag Heuer), Renaud de Retz (Longines, Jaeger LeCoultre, LVMH), François Quentin (designer indépendant) et quelques autres relèvent un défi pour le moins insensé : repenser la façon de lire l’heure et développer une esthétique aux frontières du design, de l’architecture et de la mécanique ! Quelques économies réunies et le conte de fées, en 2004, prend vie avec la création de l’Atelier d’Horlogerie Contemporaine Hautlence, anagramme de Neufchatel où la société est installée, plus précisément à La Chaux-de-fonds, berceau de l’horlogerie suisse.

Guillaume Tetu

Guillaume Tetu

«Notre concept était radical : bousculer les codes traditionnels de l’horlogerie en mettant en scène mécaniquement la lecture du temps » raconte Guillaume Tetu, directeur d’Hautlence. Ce sera en 2005, avec la HL01, la lecture en 3D de l’heure, grâce à un subtil jeu de transparence et de profondeur rendu possible par des cadrans s’échelonnant sur plusieurs plans. Avec ce boitier au format d’écran TV, Hutlence impose sa vision architecurale, très forte et très contemporaine, du garde-temps. La marque joue les trouble-fêtes au milieu de ce qu’elle appelle le conformisme horloger et écoule chaque année 200 pièces, entre 45 et 60 000 CHF. «Nous avons joué la carte de la créativité débridée mais sans tomber dans l’ovni importable » précise Guillaume Tetu «Notre horlogerie demeure élégante, belle et significative d’un statut ». Hautlence développe alors ses propres mouvements et élargit sa gamme avec la HLS, plus ergonomique, la HLQ, doté de la date, et la HLC à destination des femmes. Enfin, en 2011, la HL2 impose la marque par sa haute technicité (3 brevets) et son élégance, preuve que la futuriste Hautlence sait aussi jouer avec la tradition haute-horlogère. Le succès est là : les collectionneurs ainsi qu’une clientèle élitiste plébiscitent ces pièces d’architecture du temps.

Mais en 2008, la crise va pousser Hautlence à repenser son avenir. Les ventes baissent et, les trois années suivantes, la société souffre financièrement. Finalement, en 2012, Hautlence devient la propriété de Georges-Henri Meylan, ancien directeur général d’Audemars Piguet. Une nouvelle stratégie est alors mise en place : tout en conservant les collections les plus luxueuses de la marque, lancer des gammes de produits horlogers moins élitistes en terme de technique horlogère et plus abordable afin de toucher un public sensible à l’esthétique d’Hautlence. « C’est un véritable nouveau départ » analyse Guillaume Tetu. «Ainsi, nous avons présenté le 25 septembre dernier, une première collection, l’Avant-Garde, qui est une évolution de la HL2. Nous avons conservé le calibre maison mais nous avons ôté les éléments en or, la clientèle visée étant plus intéressée par notre design que par les matériaux, afin de gagner sur le prix de revient. Nous atteignons ainsi les 30 000 CHF, ce qui est un sacré saut pour nous ! ». En mai prochain, Hautlence dévoilera une autre nouvelle collection, L’Origine, dans une fourchette de 18 à 28 000 CHF. Ainsi, à travers une cinquantaine de points de vente dans le monde, la marque compte écouler un millier de montres dés 2013.

«De plus nous avons revu notre distribution en Europe et au Moyen Orient et nous abordons le marché chinois via Hong Kong ainsi que le Japon » précise Guillaume Tetu qui rappelle qu’on estime généralement à 10 ans (et 10 millions d’euros) le temps nécessaire pour créer une marque. «Nous fêterons cet anniversaire en 2014 et nous comptons bien avoir alors atteint notre objectif ! ». 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s