Cyril Hanouna star télé de l’année !

Alors que son arrivée sur Europe 1 semble se confirmer, rencontre avec la star télé de l’année

hanouna

Depuis vos débuts, dans la Grosse Emission sur Comédie en 2000, vous avez animé, avec divers succès, beaucoup d’émissions différentes sur pas mal de chaines. Mais cette année, sur D8, avec Touche pas à mon poste que vous aviez créée sur France 4, vous explosez véritablement ! Comment l’expliquez-vous ?

Merci beaucoup, c’est gentil ! J’ai fait le pari d’aller en quotidienne sur D8 à un horaire difficile et le public est effectivement au rendez vous. Nous en sommes à 1 millions de téléspectateurs et, tous les 15 jours, nous en gagnons 100 000. Je suis donc extrêmement content d’autant que je m’amuse beaucoup à faire cette émission. Ce succès s’explique par le naturel de ma bande de chroniqueurs. Ils sont très complices et vraiment heureux de se retrouver tous les soirs. C’est une émission média, consacrée à la télé, mais « feuilletonnée » car on suit la vie de chaque chroniqueur ce qui est intéressant. Et nous le faisons en prenant le parti de tout raconter au public ce qui ne se fait pas beaucoup en télévision. Aujourd’hui, il y a la télé réalité mais moi je prône la télé du vrai ! Nous ne jouons pas de rôle, je ne fais pas l’animateur. C’est de la vieille télé, çà.  Le téléspectateur a compris que la télé réalité était scénarisée, « fictionnalisée ». On ne peut pas lui mentir et il veut voir la vraie réalité. Alors, quand une séquence est ratée, je le dis !

Quitte à critiquer La Nouvelle Star que vous avez présentée, avec succès pourtant, sur D8?

Touche pas a mon poste se permet de juger les émissions des autres, il est donc normal que nous jugions nos propres émissions ! J’aurai effectivement préféré qu’il y ait plus de chansons populaires, françaises, dans le programme. Je l’ai dit à la production qui ne l’a pas mal pris d’ailleurs. Elle trouve bien qu’il y ait un échange entre nous. Elle dit avoir essayé de mettre plus de français populaire mais que l’audience, alors, baissait.

Ce franc-parler va aussi jusqu’à donner votre salaire ce qui, en France, demeure un tabou. Vous ne craignez pas de choquer ?

Je préfère ne pas mentir et dire la vérité. Pourquoi me cacherai-je ?  Je suis comme tout le monde. Bien sur que c’est beaucoup plus dur d’être ouvrier ou boulanger. J’ai la chance de faire un métier plutôt facile et j’espère que ça va durer car les carrières en télé sont souvent courtes. En tous cas, je n’ai pas de retour négatif sur cette question.

On ne le sait pas mais vous êtes aussi un animateur engagé politiquement ?

Il est important pour moi de m’impliquer dans le travail d’associations, certaines juives, d’autres non, pour SOS Racisme ou encore pour Ni Putes Ni Soumises. Mais ce qui me touche le plus, ce sont les Resto du Cœur. Comme certains membres de ma famille, j’aurai voulu, si j’avais plus de temps, être bénévole au Resto du cœur.

Professionnellement, vous êtes également sur Virgin radio avec La Matinale. Vous enchaînez de sacrées journées !

Oui mais dans tout ce que je fais, je rigole beaucoup et c’est un vrai moteur. J’ai connu des emplois du temps moins chargés mais je n’avais pas toujours envie d’y aller car je m’ennuyais un peu. Tout se passe dans la tête en fait et je suis content d’aller a la radio tous les matins. Ceci dit, je ne sais pas si je vais continuer car ma femme en a un peu marre d’être réveillée tous les jours à 4h du matin !

Vous êtes producteur de vos émissions. Quels sont vos projets ?

J’espère d’abord que Touche pas… va durer des années car la matière -la télévision et l’actualité- est inépuisable. Nous serons en tous cas sur D8 l’année prochaine car pour Canal + c’est 100% de réussite. Avec le Grand Journal, Canal + dispose aujourd’hui des deux talk-shows qui marchent le mieux en access prime time. Et bien que nous soyons à la même heure, nous ne sommes pas en concurrence et nous marchons aussi bien l’un que l’autre. On va donc renforcer la bande de chroniqueurs l’année prochaine je vais produire et radio et en télé Enora Malagré. Elle a un vrai potentiel et c’est ma meilleure amie. J’ai aussi des projets avec Jean-luc Lemoine que je connais depuis 15 ans. J’ai envie de les mettre en avant. C’est la famille !

Et vous qui avez fait une apparition dans La Vérité si je mens 3 et monté un one man show ?

Remonter sur scène n’est pas d’actualité et concernant le cinéma je n’ai pas encore trouvé ma place. Je n’accroche pas avec ce que l’on me propose. En revanche, j’ai très envie d’écrire un film sur le monde de la télévision.

Si Jean-Marc Morandini est votre meilleur ennemi, Patrick Sébastien, lui, est votre nouvel meilleur ami ?

Morandini, il me fait rire. On s’entendait bien avant mais tout ça lui est monté à la tête. Et comme Touche pas à mon poste est largement devant son émission… Quant à Sébastien, je l’adore. Il dérange la France bien pensante mais c’est un génie. Le Grand Bluff, c’était énorme et çà reste d’ailleurs le record d’audience de la télévision française. Le Grand Cabaret, c’est formidable et c’est populaire. C’est pourquoi il est mal vu d’une certaine intelligentsia  Moi, je préfère être populaire qu’être à la mode car tout se démode et on devient has been ! Alors que ce qui est populaire le reste pour la vie. Je rêve d’une carrière comme lui.

Quelle est l’émission dont vous rêvez ?

J’aimerai trouver une idée originale et refaire quelque chose dans la veine de N’oubliez pas votre Brosse à dents de Nagui. C’était une émission folle où l’on ne savait jamais ce qui allait se passer. Je n’en ratais pas une.

Votre père est médecin et vous-même avez passé un bac scientifique. Comment êtes vous devenus un saltimbanque ?

Je suis un fou de télé depuis toujours ! Ce bac scientifique c’était pour rassurer mes parents mais des que j’ai eu 18 ans, j’ai voulu participer a des jeux télé. J’ai fait Que le meilleur gagne et Le Juste Prix et j’étais comme un fou d’avoir parlé à Nagui et Philippe Risoli. Quand j’ai commencé à travaillé pour la télé, mes parents l’ont un peu mal pris au début. Encore aujourd’hui ils continuent à me demander ce que je ferai comme vrai métier quand je serai grand ! C’est bien sur pour rire mais pour eux, la télé ce n’est pas un vrai métier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s