Canal + : Barbarella ou le space-opera érotique

barbarella02

Batman, Superman, Spiderman, Thor, Captain America and Co : chez les super-héros, la parité, on ne connait pas !  Avec l’arrivée prochaine à la télévision de Barbarella, héroïne de science-fiction créée en 1962 par le français Jean-Claude Forest, voici enfin un peu de douceur dans ce monde de brutes spatiales. Enfin, si l’on peut dire. Car la demoiselle, astronaute de son état, sillonne le cosmos, pour le compte du Président de la Terre, à la recherche du méchant docteur Durand-Durand, inventeur d’une arme destructrice. Nous sommes en l’an 4000 et la Terre baigne dans le Peace and Love. Les armes n’existent plus et l’on fait l’amour à l’aide de petites pilules aphrodisiaques. Barbarella doit préserver ce monde parfait. Peu farouche, elle va rencontrer lors de son voyage bon nombre d’extraterrestres séduisants et expérimenter une bien belle machine, l’Orgasmotron. On est loin de Star Wars

barbarella04

« Barbarella fut extrêmement révolutionnaire et provocatrice à l’époque de sa sortie ; elle anticipait la révolution sexuelle et fut d’ailleurs très mal vue par la censure qui en interdit l’affichage ! » raconte Jean-Marc Lofficier, associé de Julien Forest, fils du dessinateur, et responsable de http://www.hollywoodcomics.com, le site officiel de cette icône sixties. Les deux hommes participeront à l’adaptation télé de la BD qu’ils promettent « crédible« . « On ne va pas faire un Austin Power au féminin mais une vraie série adulte, ce qu’était la bande dessinée » prévient Jean-Marc Lofficier. « Ce ne sera pas pour un grand network, à l’audience familiale par nature, mais pour une chaîne du câble ou du satellite où l’on peut parler et montrer du sexe ! ». En France, c’est tout naturellement Canal + (Maison Close, Borgia etc) qui s’est associé à ce projet initié par Gaumont International. Mais, à la différence de Batman et consorts, Barbarella n’est-elle pas tombée aux oubliettes intergalactiques depuis longtemps ? « Pas du tout ! »répond Lofficier. « Le film de 1968 réalisé par Roger Vadim avec Jane Fonda passe au moins une fois par mois à la télévision américaine. Il est véritablement culte et les jeunes connaissent donc Barbarella. Une édition Blu- ray vient d’ailleurs de sortir et les 4 albums vont être réédités. Enfin, plusieurs projets, avortés, ont fait parler d’eux ces dernières années dont celui, en 2009, de Roberto Rodriguez (Une Nuit en Enfer, Sin City, Machette) avec Scarlett Johansson ».

barbarella03

Cette fois-ci, Barbarella est entre de bonnes mains. Ses aventures érotico-spatiales seront signées Neal Purvis et Robert Wade, scénaristes du dernier James Bond, Skyfall, et la réalisation confiée à Nicolas Winding Refn, remarqué pour le brillant Drive. Reste à dénicher celle qui prêtera ses courbes à ce symbole sexuel imaginé, au départ, pour Brigitte Bardot…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s