Terry Richardson shoote Zahia dans le foin

La créatrice de lingerie Zahia poursuit sa quête de respectabilité fashion et pose, cette fois-ci, pour Terry Richardson, le photographe le plus hype du moment, dont le style trash et sexuel colle parfaitement à l’époque. Mieux qu’un calendrier non ?  

Capture01

Il est complètement myope, cultive un style porno parfois chic souvent trash, ne passe jamais par la case « retouche Photosphop », et a été accusé d’exploiter sexuellement les très jeunes mannequins qu’il shoote. Pourtant, Terry Richardson, 47 ans, est le plus important photographe de mode en activité.  Photographe tout court d’ailleurs tant ce fabricant d’image a su appliquer son esthétique et ses obsessions à notre société en général.

zahia-terry-richardson_referenceTerry Richardson, c’est d’abord un look immédiatement reconnaissable : moustache, tatouages, chemise à carreaux, jeans et lunettes à double foyer. Combiné à son physique de grand escogriffe (1,85m) un peu déplumé, son personnage aurait de quoi effrayer les jeunes filles qui croisent son objectif. Certaines n’ont d’ailleurs pas hésité à le qualifier de bonhomme libidineux et pervers, prêt à sauter sur tout ce qui porte une jupe. C’est ensuite une histoire personnelle pour le moins stupéfiante. Il naît et grandit au milieu des psychédéliques années 60 entre une mère styliste et un père photographe de mode. La petite famille habite New York, Woodstock, Hollywood et Paris. Son père, 43 ans, quitte bientôt sa mère pour Anjelica Huston, 17 ans à l’époque, et sa mère se console avec Jimi Hendrix ! Le petit Terry a du mal à y retrouver ses crayons de couleurs et déclare bientôt des troubles psychiatriques prononcés. Il entend « des voix » et y répond en tombant dans la drogue et le sexe débridé. Son adolescence se déroule dans le milieu punk de Los Angeles où il joue dans le groupe The Invisible Government avant de rejoindre la scène underground New Yorkaise au début des années 90. Il ne quitte plus le Polaroïd que sa mère lui a offert et sa visite de l’exposition « Teenage Lust », sur la débauche adolescente, du célèbre photographe Larry Clark est une révélation !

Devenu l’assistant du photographe Tony Kent, Terry Richardson ne tarde pas à voler de ses propres ailes en développant un style et une thématique propres. Le style, c’est le trash : décors banals voire sales tels une cuisine ou la rue, lumières crues ou blafardes, absence d’artifices et de mise en scène, photos prises « à la volée ». L’obsession, c’est le sexe : sujets très jeunes, nudité sans fard, actes sexuels non simulés. Contre toute attente, Terry Richardson colle à l’air du temps et invente à la fin des années 90 le « porno chic » si cher à Tom Ford. Les journaux Vogue, Harper’s Bazaar, I-D, The Face, les marques Yves Saint Laurent, Marc Jacobs, Guess et de nombreuses stars s’arrachent ses clichés provocants dans lesquels il n’hésite d’ailleurs pas à se mettre en scène lui-même ! Schizophrène et dépressif, il rencontre quelques problèmes avec des jeunes filles l’accusant de les avoir « manipulés sexuellement » lors de shooting. Des accusations vite dissoutes dans le papier glacé…

zahia-nue

Terry Richardson poursuit son œuvre. Sa dernière couverture pour Vogue Homme International, montrant un homme la main autour du cou de Stéphanie Seymour, fait scandale. Des associations féministes, y voyant un étranglement, dénoncent une apologie de la violence faite aux femmes. De son côté, l’éditeur Taschen ressort, le livre « Terryworld », indispensable pour comprendre l’univers de l’artiste. Enfin, Lady Gaga, son égérie actuelle,  se rase le crâne en signe de soutient quand le photographe perd sa mère. Jusqu’à ce que Terry shoote aujourd’hui Zahia dans le foin…

85715792_o

ZAHAIA-2013

ZAHIA-SEXY-MAGAZINE-V-2013-1

Zahia_Dehar_by_Terry_Richardson_for_Zahia_lingerie_05

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s