Montres intelligentes : la bataille du « Wearable computing » a commencé

La rumeur d'une iWatch signée Apple enflamme les geeks du monde entier. Ici une étude signée d'un cabinet Italien.

La rumeur d’une iWatch signée Apple enflamme les geeks du monde entier. Ici une étude signée d’un cabinet Italien.

Après l’Imac, l’Ipod, l’Iphone, l’Ipad, Apple s’apprêterait à lancer une nouvelle innovation technologique majeure : une montre intelligente que la planète geek a déjà baptisée Iwatch. Rien n’est pourtant officiel. Depuis deux ans, le public attend le fameux téléviseur Apple. Mais l’écran reste noir et c’est bien plutôt sur un véritable ordinateur portable au poignet que travaillent une centaine d’ingénieur de la firme à la pomme. Des montres plus ou moins connectées, permettant de surfer et lire ses mails, il en existe déjà. Crées par de petites entreprises, elles s’appellent Pebble, Martian, Cookoo ou Metawatch. Les « grands » ne sont pas en reste et réfléchissent à des produits encore plus abouties : la Smarwatch de Sony, la Galaxy Altius de Samsung ou une montre Google.         Mais les produits Apple ont le don de faire rêver les consommateurs et la Iwatch s’annonce révolutionnaire. Capable de surfer sur le web, de relayer un appel téléphonique, de recueillir des données biométriques via des capteurs  pour des activités sportives ou des applications médicales, d’effectuer du paiement sans fil NFC et contrôler des fonctions domotiques, elle s’annonce comme le gadget de science-fiction ultime. On imagine déjà son design novateur signé Jonathan Ive, l’homme de l’Iphone et de l’Ipad, grâce à l’utilisation du premier verre incurvé et flexible (et donc adapté à la morphologie du poignet), le Willow Glass. Adapté à la morphologie du poignet, ce verre est aussi fin qu’une carte de visite et ultra-résistant.  L’enjeu est de taille. Le marché du « wearable computing », comprenez « ordinateur qui se porte comme un vêtement », est estimé à 800 millions de dollars en 2013, 1,5 milliards en 2014 et plus de 6 milliards dans les 3 ans à venir. Un nouvel avenir pour Apple, en panne d’innovation depuis la disparition de Steve Job.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s