Fernando Jr Pensato : pantouflage mode

Screen-Shot-2012-12-22-at-9.29.42-PM

Pensato c’est une saga familiale placée sous le signe de l’Italie que l’on aime, celle de la mode et de la gastronomie. Elle née dans les années 60 dans le village de San Marco Pasquali, près de Remini. Fernando Pensato, habile dessinateur fasciné depuis son enfance par les chaussures exceptionnelles, lance alors sa griffe et, fort du savoir-faire italien, rencontre un succès international. En 1970, il invente les talons plates-formes en liège naturel puis, dans les années 1980, est le premier à embellir ses souliers de broderies et de Cristaux Swarowski. En 1990, il s’illustre encore avec les talons sphériques et enfin, en 2000, innove, en créant le talon en verre complètement transparent. Mais la cuisine est la seconde passion de Fernando Pensato. Aussi, rachète-t-il bientôt l’oliveraie de ses ancêtres et lance Fernando Pensato Gourmet, une huile d’olive exceptionnelle, tirée de la fameuse Peranza, présente sur les meilleures tables étoilées du monde. La success-story se poursuit ainsi jusqu’au milieu de années 2000…

484627-3«Nous avons alors traversé un petit creux » reconnaît Fernando junior Pensato, 32 ans, héritier de ce petit empire du luxe made in Italy. «L’industrie a connu des difficultés chez nous, des usines ont fermé. La mode va aussi très vite, de nouvelles marques se lancent tous les jours et la tendance change vite. Kardinale nous a alors donné un second souffle ». Kardinale c’est le bébé de Fernando jr, conçu en 2009, à l’occasion d’un mariage où il est invité. « Je cherchais des chaussures décalées à porter avec mon smoking et j’ai eu l’idée d’une élégante paire de pantoufles de ville, les « street-sleeper » anglaises ou « smoking-sleeper ». Kardinale était né. Un pari fou tant la pantoufle était un produit banal plutôt réservé aux personnes âgées mais une prise de risque gagnante : le marché de la street-sleeper fashion n’existait pas ! Avec son stylisme décalé, son daim léopard ou ses cuirs imprimés (ne ratez pas les modèles Anaconda et Crocodile), ses strass, têtes de mort et broderies totalement personnalisables, les pantoufles modernisées de Fernando jr se sont vite imposées dans la garde-robe des dandys du monde entier. En Italie bien sûr mais aussi à Monaco où la griffe possède une boutique et à Paris, aux Galeries Lafayette. Les femmes ne sont pas oubliées avec de fines pantoufles tout aussi décalées et désormais concurrentes des mythiques ballerines. «Enfin, car c’est d’abord à cela que l’on pense quand on parle de pantoufles, le confort des Kardinale est absolument exceptionnel » tient à préciser Fernando Jr. «C’est le résultat de 40 ans de savoir-faire, du choix des meilleures matières, d’une semelle molletonnée cousue à la main et de 24h passées sur une forme ». Et le jeune homme insuffle déjà l’esprit créatif de Kardinale dans les nouvelles collections Fernando Pensato, marque qui a entamé son redressement.

Mais Fernando Junior est aussi un gourmet. Aussi, l’huile d’olive a-t-elle été rejointe par un vinaigre balsamique et par des pâtes tout aussi remarquables. Sur la table de l’hôtel Costes, les produits Fernando Pensato Gourmet ne passe pas inaperçus dans leur habillage art déco, dessiné par le créateur lui-même. Cette saga du bon goût, vestimentaire ou culinaire, n’est pas prête de s’arrêter…

Screen shot 2011-04-29 at 5.32.56 PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s