Justin Timberlake : cachez ce sein…

Est-ce parce que la chanson est insipide (du vieux R’nB époque 2005) et s’étire interminablement sur 7′ ? Ou est-ce pour réutiliser une recette qui a si bien fonctionnée avec Robin Thicke et son irrésistible Blurred Lines ? Car d’un côté, on a un tube groovy et sexy et de l’autre un Tunnel Vision lourd et pseudo-arty (mais que YouTube n’a pas censuré, on se demande bien pourquoi…). Bon, je file à la plage, là où les filles bronzent seins nus sans en faire tout un plat…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s