Pub : trompe-l’œil chics et chocs

Vuitton+Multicouleur

Souvenez vous : les valises géantes Louis Vuitton posées devant la boutique des Champs-Elysées alors en travaux ; la botte de foin géante couvrant l’immeuble Redevco du boulevard Haussmann ; l’immeuble « mou » de Bleecker avenue Georges V signalé à l’époque dans les guides touristiques ; l’immense Reverso sur la palissade de la boutique Jaeger-Lecoultre place Vendôme. Et tant d’autres spectaculaires bâches, autant là pour masquer un ravalement que pour réaliser une communication événementielle créative et… hyper remarquée ! « Vous avez déjà vu des gens photographier une affiche publicitaire 4×4 et la publier sur internet ? Nous, nos créations font à chaque fois un buzz digital colossal ! » sourit Philippe Ligot, Président d‘Athem, l’agence de communication extérieure responsable  de ces percutantes mises en scène. Arrivé il y a un an à la tête de cette agence créée en 1985 par l’architecte Antoine Locqueville, cet ancien de la banque, passionné de navigation et ex directeur général du projet AC45 d’Aleph pour l’America’s Cup, n’est pas peu fier, à juste titre, des réalisations de l’agence. « Nous ne sommes pas là pour juste poser une palissade mais pour raconter, à travers le message de l’annonceur, une histoire qui donne de sens et procure de l’émotion ».

Bleecker

A l’origine, l’idée était d’exploiter les murs-peints de Paris pour faire de la pub ou, plus simplement, exposer une œuvre d’art. « C’était plus la passion d’un architecte amoureux sa ville qu’un business. Puis nous avons inventé la toile géante peinte et la toute première opération fut les visages peints de tous les animateurs de la radio RTL. A présent, nous imprimons nos trompe-l »oeil, ce qui n’était techniquement pas possible auparavant » raconte Philippe Ligot qui revendique l’ADN créatif d’Athem depuis ses débuts. Aujourd’hui, l’agence « habille », en France ou à l’étranger (Londres, Singapour, Scandinavie…), immeubles, bâtiments, monuments historiques, sites stratégiques ou chantiers pour le compte d’annonceurs privés et institutionnels. A chaque fois, la création est faite sur-mesure et offre une visibilité maximale tout en provoquant une indéniable émotion. « Nous sommes de mois en moins des afficheurs publicitaires et de plus en plus des metteurs en scène, des scénographes, au service d’une communication événementielle » explique le président d’Athem.

Monnaie+de+Paris-+Breguet+2

Le groupe Swatch a bien perçu l’intérêt de cette nouvelle communication. Omega, à l’occasion de la sortie du dernier James Bond, Skyfall, s’offrait un décor géant en façade de l’hôtel de la Monnaie. Puis Longines a suivi. La Ville de Paris, comme pour toute opération touchant à l’urbanisme, avait donné son accord pointilleux et vigilant. Comme d’habitude chez Athem, la pub elle-même n’occupait que 50% de la surface disponible. L’autre moitié représentait une immense plaque de métal perforée pour symboliser les pièces de monnaie. « Cela avait vraiment du sens de marier l’horlogerie et le seul atelier qui travaille encore le métal dans Paris » souligne Philippe Ligot. L’impact fut énorme, au moins 5 fois plus fort qu’une campagne classique pour un coût compris entre 120 et 140 000€ par mois. Prochain défi : animer les nouveaux écrans dynamiques dans les rues et dans les vitrines de boutiques…

Jaeger+LeCoultre-Place+Vendome

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s