Romain Jérôme, OVNI horloger

RJ.SC.AU.001.01_P1_white_MD

Dans l’univers des marques horlogères suisses, Romain Jérôme occupe une place singulière avec des garde-temps ancrés dans l’histoire et la culture moderne. Ici, les modèles s’appellent Titanic, Pac Man, Space Invaders ou DeLorean, du nom de la voiture du film Retour vers le futur ! Iconoclaste, provocateur, jeune, agressif : le design très fort de Romain Jérôme ne laisse pas indifférent. On aime ou on déteste ! « Et c’est le but ! » s’enthousiasme Manuel Emch, 41 ans, CEO de Romain Jérôme, en provenance de la marque Jaquet Droz qu’il a relancée. « Nous ne souhaitons pas être consensuel. Il est plus intéressant de prendre des risques. C’est positif ».

Manuel Emch_sitting_pointing fingersUne stratégie qui s’explique par la jeunesse de la marque. Née en 2004, elle est l’une des seules manufactures modernes à marier savoir-faire horloger traditionnel et design contemporain. « Nous n’avons pas d’histoire, aussi sommes nous aller chercher l’Histoire pour l’offrir à nos clients » résume Manuel Emch. Le concept fondateur s’appelle DNA of  Famous Legend. Les montres sont créées en hommage aux grandes légendes des XXème et XXIème siècle en incorporant des matériaux authentiques témoins des grands événements qui les ont inspirées. Ainsi, la collection Titanic-DNA célèbre le géant des mers avec une lunette en acier oxydée issu de la fusion entre un morceau de métal remonté de l’épave et un autre fourni par le chantier naval Harland&Wolff de Belfast, constructeur du Titanic en 1912 ! Les 2000 montres de la collection Moon-DNA contiennent des fragments d’Apollo XI et un RJ.space invaderpeu de poussière lunaire. La Liberty-DNA, imaginée pour les 125 ans de la statue de la Liberté, abrite en son cadran des particules de Miss Liberty, récupérées durant la restauration de la statue. Quant à la Eyjafjallajökull-DNA, elle a été conçue à partir de lave et de cendres du volcan islandais dont personne n’a oublié l’éruption en 2010 !

Autant de montres étonnantes qui ont vite trouvé un public masculin d’aventuriers urbains, des hédonistes à forte personnalité,  ainsi que des collectionneurs toujours en quête de pièces exceptionnelles. Car la technicité n’est jamais oubliée au profit du design même si Manuel Emch est lauréat de plusieurs prix de design horloger.

 

« Nous sommes toutefois limitée par la grande rareté des matériaux et la difficulté à l’authentifier. Il nous faut de 1 à 5 années pour obtenir ce que nous désirons » admet Manuel Emch. « Aussi, tout en continuant à développer les lignes DNA of Famous Legend, nous avons fait évoluer notre concept avec la création d’une seconde ligne, toujours autour des légendes, mais plus immatérielles. Nous avons conclus des partenariats avec des marques et des artistes qui sont des légendes générationnelles dans les domaines du jeu vidéo, du street art, de l’automobile, etc« . La Space Invaders, puis la PacMan, ont ainsi séduit la génération qui a grandi avec ces jeux d’arcade mythique et désormais exposés dans les musées. La Art-DNA, avec sa tête de mort, est le fruit d’une collaboration avec John M Armleder, l’artiste contemporain suisse le plus important. « Toutes nos créations racontent une histoire émotionnelle avec des références aux années 70,80, et à l’art contemporain«  explique Manuel Emch, lui-même collection d’art contemporain. « Ce sont de nouvelles références, miroirs de notre société, qui parlent à une clientèle jeune, parfois même de moins de 25 ans ! ». En 2012, la marque aura écoulé 2500 montres comprises entre 9000CH F et 500 000 CHF, vendues essentiellement dans les galeries d’art et non en boutique horlogère.

RJ.moon invader

Baselworld 2013 fut une nouvelle fois l’occasion d’exploser les codes horlogers avec les présentations de la Pilote et de la Moon Orbiter. La première symbolise une nouvelle légende, celle des avions de chasse mythiques et des fameuses pin-up peintes sur leurs carlingues. Seuls 500 à 1000 exemplaires seront produits, chacun comportant un morceau du bombardier américain B17, datant de la seconde guerre mondiale. La Moon Orbiter (25 pièces), avec son tourbillon volant en orbite autour de la montre et ses fragments d’Apollon XI, s’inspire de l’esthétique du LEM et, par la magie de véritables petits vérins, atterrit littéralement sur le poignet de son propriétaire ! Romain Jérôme n’a décidément pas fini de bousculer les habitudes et les clichés de l’horlogerie traditionnelle !

RJ.Liberty

RJ.DeLorean

Titanic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s