Tilt : l’esprit du Graffiti

Tilt_Marylin_195x195cm

Tilt est l’un des graffeurs actuels les plus connus au monde et, surtout, l’un des plus authentiques. La reconnaissance du monde de l’art n’a en rien émoussé sa radicalité : Tilt est un puriste du graffiti, fidèle à l’esprit libertaire de cet art désormais exposé dans les musées.   » Je suis un fétichiste obsédé du Graffiti » se définit celui qui a découvert les bombes de peintures via le monde du skate board. « Beaucoup d’artistes issus du Graffiti s’en détache finalement assez rapidement pour faire autre chose, du street art, des oeuvres mainstream. Moi, au contraire, je suis très attaché aux codes du Grafitti : je veux qu’on que l’on voit de la lettre, de la matière, de la coulure de bombe, que ma peinture est une énergie et qu’en voyant mon travail on se dise « ça c’est un graffeur ! » et pas un peintre issu du graffiti qui aurait gommé les références au Grafitti ».

dirtyfortilt

A 40 ans, ce toulousain de naissance est toujours aussi passionné par les lettres et les couleurs et continue, la nuit ou le jour, à pratiquer un graffiti traditionnel. Quitte à passer devant le tribunal en février prochain pour « dégradation de biens publics en bande organisée ». « Attention, je ne suis pas un vandale ou un anarchiste mais je pratique la peinture de manière différente et j’y tiens » précise l’homme.  » Je ne suis pas  « politique » mais j’ai une vision libertaire de la vie. Le Graffiti, c’est des jeune qui plutôt que de s’abrutir devant Secret Story, les émissions de téléréalité ou les jeux vidéo, sont des activistes qui ont envie de liberté. Leur message c’est « nous n’écrivons pas pareil que vous, nous ne nous amusons pas de la même façon que vous, nous n’avons pas l’argent pour nous payer des affiches de pub, mais nous avons envie de dire que nous existons et notre manière de le dire c’est le Graffiti ». Quand j’arrive dans une ville pleine de graffiti je me dis qu’il y a des jeunes, qu’il y a de la vie ! »

DSC00785

Cette énergie de la rue, cet art qui pousse à s’interroger car parfois énigmatique de prime abord, s’expose en Nouvelle Zélande, en Australie, au Japon, à Hong-Kong et bien sur à New York, Los Angeles et Paris. « Un Tilt » demeure accessible. Une toile 120×120 côte 5 000€ tandis que les plus grands formats tournent autour de 15 000€. Il y a deux, la marque horlogère Swatch a fait appel à Tilt pour une montre Graffiti remarquée. En septembre, Tilt s’envolera pour 10 jours à Beyrouth où, dans le cadre d’un projet artistique franco-libanais, il va peindre un grand mur, comme il l’a déjà fait aux Etats-Unis à Atlanta ou à Londres. Puis il s’envolera pour Cologne, pour une exposition collective de graffeurs. Le grafitti, plus que jamais, réveille les villes…

Tilt_portrait2

Tilt_SacréCoeur_145x145cm

Tilt_BigApple_178x140cm

VirginUSA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s