ZAk a dit !

196164_324463427635207_1931580835_n

Peut-on simultanément s’occuper de la condition physique de ses contemporains, les faire rire à la télévision, les enchanter au music-hall et les faire danser jusqu’au bout de la nuit ? Oui, à condition de s’appeler Arthur Benzaquen, propriétaire du Klay, le club de sport le plus fascinant de Paris, créateur de la série déjantée Zak sur Orange Cinémax, producteur de l’hilarant Spamalot à Bobino, spectacle musical inspiré du mythique Monty Python Sacré Graal ! et, enfin, tout juste repreneur du  non moins mythique Castel, boite de nuit tombée en déshérence ces dernières années.  » Je suis un chef d’orchestre, un producteur dans l’âme qui aime fédérer des énergies et des talents autour d’une idée. Je suis très corruptible au talent alors je jongle avec les contraintes financières et les ego et ce dans des univers très différents ! » sourit ce tout juste quadra dont on se demande quand il dort…

Le sport était une évidence. Arthur est le fils de Mireille et Pierre Benzaquen, les créateurs du Ken Club, salle de sport très chic du quai Kennedy, où le tout Paris des affaires, de la politique et des médias aime venir transpirer. Avec son frère Franck-Elie, Arthur ont ouvert le Klay, un club de sport hyper high-tech et ultrabobo niché rue Saint Sauveur, dans un exceptionnel bâtiment du 19ème siècle, très « révolution industrielle ». Le lobby café-restaurant du club est à lui seul un spot branché du quartier. Face aux succès, deux autres clubs, dans l’ancienne Ecole de la Rue Blanche et dans un immeuble face à l’Hôtel Lutetia, ouvriront prochainement.

Spamalot-738399

Le rire ensuite. Arthur Benzaquen démarre dans la musique en tant que directeur artistique d’une maison de disque, ce qui n’est pas forcément hilarant. Mais il bifurque bientôt vers la télé où il devient auteur de textes humoristiques pour des émissions de Canal +. Après quelques apparitions en tant qu’acteur dans Coco de Gad Elmaleh ou Gomez vs Tavares, il imagine Zak, série comique inspirée de son propre parcours puisqu’elle raconte la vie d’une star du R’n’B. « Les relations et le travail avec les artistes étaient parfois vraiment très drôles, j’avais l’impression d’être dans une caméra cachée ! » raconte-t-il. Entre Ali G et Spinal Tape, Zak, dont la dernière saison démarre en novembre, accueille de prestigieux guest tels Franck Dubosc, François Berléand ou Cyril Hanouna. Et cette année, Zak s’attaque à l’Eurovision ! Tout un programme…

1255540-l-affiche-du-spectacle-spamalot-au-950x0-1

Musique et humour : les passions d’Arthur Benzaquen se marient aussi à Bobino dans Spamalot. « Là c’est Broadway : 20 décors, 180 costumes et 20 comédiens ! » s’enthousiasme-t-il. La critique est dithyrambique et le jeune producteur se sent pousser des ailes : il réalisera pour le cinéma l’été prochain Les Nouvelles Aventures d’Aladin !

Enfin, pour décompresser, il vient, avec une bande d’amis, de racheter Castel, le mythique club de la rue Princesse. « Nous n’avions pas de lieux à nous pour faire la fête ! » explique tout simplement l’infatigable Arthur Benzaquen. Le chef Yves Camdeborde est déjà annoncé au foyer de Castel. Ouf ! Il  pourra reprendre des (bonnes) forces…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s