Messmer : un show à dormir debout !

2012-09-21-10-06-26-Messmer

A l’instar d’un David Copperfield qui avait transformé le simple spectacle de magie en un extraordinaire show d’illusionniste, Messmer a fait du classique numéro d’hypnose une superproduction spectaculaire où le public succombe, en masse, aux pouvoirs du « Fascinateur ». A 7 ans, ce canadien découvre chez son grand-père un grimoire de 1800 enseignant les techniques de l’hypnose. A 15 ans, rebaptisé Messmer du nom du fondateur de la théorie du magnétisme, il se produit dans les villages de sa région où son talent est vite repéré. S’en suivent un cabaret fantastique, Messmer Fascinateur, et une émission télé qui hypnotisent les foules et font de lui une superstar. La France l’accueille en 2011, sur M6, Canal + puis au Casino de Paris, à Bobino et à l’Olympia. Préparez-vous donc à remonter dans votre enfance, à voyager au temps de Cro-Magnon et à explorer les confins de votre subconscient. Une démonstration étonnante d’une force bienveillante que nous avons tous en nous…

Qu’est ce qu’un  « fascinateur » ?

J’ai créé ce terme car j’utilise plusieurs techniques : l’hypnose bien sur mais aussi la sophrologie, la programmation neurolinguistique, le magnétisme, la force du regard, le transfert d’énergie… Ce mot fait le lien entre tout cela et résume bien l’état du public pendant mon show : la fascination.

Pour certains l’hypnose est une réalité scientifique, pour d’autres un trucage…

Je peux vous assurer que mon spectacle est sans trucages aucun et sans filet. Tout le monde n’est pas réceptif  à l’hypnose, du moins pas au même niveau. C’est pourquoi je propose à la salle, au début du show, un « test » qui me permet de sélectionner les personnes les plus sensibles à l’hypnose que je fais ensuite monter sur scène. J’ai développé au fil de 25 ans d’expérience des techniques qui me permettent de provoquer ce phénomène devant un public nombreux.

512370Vous faites faire des choses cocasses à vos « cobayes ». N’est-ce pas de la manipulation mentale qui pourrait aussi être dangereuse entre de mauvaises mains ? Et imaginez que l’on se mette à hypnotiser son banquier…

(Rires) Oui et non. Dans un état d’hypnose, la personne reste en mesure de refuser une suggestion si cela devient physiquement, émotionnellement ou moralement impossible à exécuter pour elle. Elle peut « bloquer » l’information comme l’on se réveille d’un cauchemar s’il est  insupportable ou comme les somnambules qui ne se jettent pas par la fenêtre quand ils se lèvent la nuit. Moi, je dois créer une mise en scène qui tient compte de cela. Il est sûr que si je disais aux spectateurs sur scène de se déshabiller et de danser nue devant tout le monde, certains l’accepteraient et le feraient ! Mais je ne demande pas ça dans mon numéro.

L’une de vos forces c’est aussi de proposer un vrai show à l’américaine, un grand spectacle paranormal ?

Oui, nous allons plus loin que les shows qui ont existé dans les années 70. Nous avons créé un nouveau style, un nouveau genre de spectacle avec des écrans géants, des jeux de lumières et de sons et une cinquantaine de  personnes sur scène qui vivent l’expérience sur scène. C’est un show interactif, fait par les gens pour le gens. Moi je suis là pour les guider.

Vous avez pratiqué l’hypnose médicale auparavant. N’était ce pas plus « utile » que d’en avoir fait un divertissement ?

Non car mon but est de montrer au monde que l’hypnose fonctionne et que nous avons des forces intérieures mentales que nous connaissons mal et que nous ne savons pas utiliser. Le show m’aide à faire passer ce message par le divertissement. On n’attire pas une foule de 500 000 personnes avec une conférence sérieuse sur l’hypnose. Avec un spectacle oui. A la fin du show les gens sont convaincus, en parlent entre eux et cela fait avancer cette cause. D’ailleurs, les cabinets d’hypnose ou de sophrologie reçoivent plus de clients depuis que je suis connu.

messmer-fascine

A part l’hypnose, à quoi êtes-vous addict ?

A ma famille. C’est important pour moi surtout que je suis souvent en tournée. Ma passion c’est donc d’aller faire du bateau sur les lacs canadiens avec ma famille. Mais je tiens à préciser que je n’utilise jamais l’hypnose avec ma femme ou mes enfants  pour obtenir ce que je veux. Je ne veux pas qu’ils pensent que je les manipule (rires) !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s