Charlotte Gabris, la Meuf qui monte

Charlotte Gabris. Retenez bien ce nom car 2015 devrait être l’année de cette jeune comédienne. Son « palmarès » est pourtant déjà impressionnant : un seul-en-scène, Comme ça c’est mieux, remarqué par le public et salué par la critique, des collaborations radio sur Europe 1 avec Laurent Ruquier puis Michel Drucker, une scène sur Canal + avec Djamel et, depuis octobre, le rôle de « La Meuf d’Ali Badou » dans la Nouvelle Edition, toujours sur Canal +. La suite, avec du théâtre, du cinéma et toujours de la télévision, s’annonce sous les meilleures auspices. A 27 ans, Charlotte Gabris ne perd pas de temps et fonce sur la route de la gloire…

Charlotte-Gabris-FaceBook
« Notre génération de comédiens s’est prise en main et sait qu’il ne faut pas attendre que le téléphone sonne ; il faut écrire ses shows, démarcher les productions, être polyvalente, dans la comédie, le cinéma, le théâtre. J’ai compris cela en séjournant un an aux Etats-Unis et en discutant avec des artistes et des producteurs » confie la jeune battante. Charlotte Gabris a toujours eu la vocation. Née en Suisse d’une mère allemande et d’un père hongrois (et psychiatre !), l’enfant ne grandit pas dans un environnement artistique. Mais à 7 ans, elle s’inscrit au théâtre et, dés lors, ne dévie pas de son objectif : être comédienne. « Tout le monde dans ma famille a fait des études dites sérieuses et moi j’ai fait à Lausanne une classe pré-conservatoire » raconte la jeune femme. « Comme je n’ai pas eu l’audition que je souhaitais au Grand Conservatoire, je suis partie un an aux Etats Unis pour suivre différents stages de théâtre puis, à mon retour, je me suis installé à Paris pour suivre les cours du Studio d’Alain de Bock ». Amoureuse des voyages et de la littérature, notamment de la littérature allemande, Charlotte Gabris a d’abord envie d’écrire. « Je rêvais de cinéma mais la scène me permet de toucher directement les gens, qu’ils se reconnaissent dans mon propos et qu’ensemble on dédramatise certaines choses » explique-t-elle. Ce sera, de scènes ouvertes en petites salles jusqu’au Théâtre de Dix Heures puis le Théâtre du Splendid, J’en ai marre, premier jet en 2005, et surtout Comme Ca c’est mieux en 2012. Entre temps, la comédienne est repérée par Laurent Ruquier au Festival de Montreux. « Une expérience incroyable ! Faire ses armes à 21 ans sur Europe 1 avec Ruquier!  » s’étonne encore Charlotte Gabris. En 2013, chez Michel Drucker, toujours sur Europe 1, elle brosse chaque matin le portrait décalé de l’invité. Canal + la remarque. Une apparition au Jamel Comedy Club puis, cet automne, la Nouvelle Edition où elle incarne, les mardis et mercredis à 13h40 La Meuf d’ALi Badou, aussi insupportable que bavarde.
La voici désormais partie pour une tournée française d’une trentaine de dates avec Comme ça c’est mieux. « Je joue des personnages qui parlent de l’excès dans la joie, la tristesse, la jalousie, l’amour, la sensibilité, la susceptibilité, et le but est que le public passe du rire aux larmes. Je pars de mon observation des gens, des rencontres que je fais et j’exagère certains traits de caractère. Je parle des sentiments qu’on peut avoir dans la vie et qu’on a pas envie d’assumer parce que la société nous dit que ce n’est pas bien, qu’il faut pas être comme çi ou comme ça alors qu’en fait on peut être soi-même et le vivre très bien » raconte Charlotte Gabris qui reconnait le caractère autobiographique de son texte. « Oui, je suis moi-même excessive. Je vis chaque sentiment à la puissance 1000 ! C’est parfois bien, c’est parfois fatiguant pour mon entourage » sourit cette comédienne à fleur de peau.
En janvier, elle sera dans Baby Sitting 2, après un petit rôle dans le premier opus. Elle sera également au théâtre tous les soirs dans une pièce en cours de finition. Et, en sus de ses interventions à la Nouvelle Edition, elle écrit son premier long-métrage, un sujet de société sur fond de comédie romantique. En 2015, Charlotte Gabris connaîtra l’ivresse des cimes, puissance 1000 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s