Arnaud Tsamere : « Je suis un « amuseur »! « 

s_214806arnaud_tsamere_image_672865_article_ajust_930Humoriste, animateur télé, comédien au cinéma, au théâtre et à la télé, chroniqueur sportif et homme de radio : impossible de ranger Arnaud Tsamère dans une case. Des émissions de Laurent Ruquier (On n’est pas couché, On va s’gêner) à celle de Michel Drucker (Vivement dimanche) en passant par Une famille en or (TMC), de Nos Chers Voisins à la nouvelle saison d’Hero Corp (France 4), de Fonzy en 2013 à ses one-man-show en passant par une chronique mensuelle sur la Formule 1 dans Le Monde, Arnaud Tsamere, 40 ans, multiplie, avec bonheur, les casquettes. « Je suis effectivement compliqué à classer ! » se réjouit l’homme. « Gamin, je n’ai jamais rêvé d’être comédien. Donc, en fait, mes choix professionnels sont fonction des opportunités. Je vais là où je m’amuse et c’est vrai que je touche à beaucoup de disciplines. On va dire que je suis « Amuseur » ! »
Le parcours d’Arnaud Tsamere est pourtant, au départ, très sérieux. « J’ai suivi des études de Droit, pas tant pour faire plaisir à mes parents que comme un passage obligé pour un fils de militaire ; j’étais plus destiné a faire des études sup qu’à faire du théâtre. De plus, à l’époque, je n’avais pas l’ambition d’être comédien » raconte l’humoriste. « Mais la chance que j’ai eu fut de découvrir le théâtre via une association qui organisait des spectacles d’improvisation le soir dans les amphithéâtre de la fac. J’ai alors mis le doigt dans un engrenage artistique qui m’a conduit à la compagnie Declic Théâtre où étaient passés Djamel Debbouze ou Sophia Aram. Entre temps, j’avais arrêté mes études de droit et fait un bref passage dans une société de fournitures scolaires car le virus de la comédie m’avait gagné et que je vibrais plus pour mes activités artistiques que pour le reste. Finalement, en 2001, je me suis lancé professionnellement dans la comédie ». L’année suivante, le jeune homme est sur scène avec son premier one-man-show Réflexions profondes sur pas mal de trucs, un titre qui en dit déjà long sur l’univers absurde qu’est celui d’Arnaud Tsamere. « Oui ce terme me convient parfaitement, j’aime créer des histoires absurdes et faire rire avec » explique l’humoriste que la politique et les sujets de société ennuient. « Ma référence en humour c’est François Rollin avec qui j’ai écris deux autres spectacles, Chose Promise et Confidences sur pas mal de trucs plus ou moins confidentiels ». Nous sommes de la même famille d’humoristes même si je suis moins intellectuel et moins élitiste que lui. Je suis plus enfantin, plus burlesque et donc plus digest pour certains. J’ai 8 ou 9 ans dans ma tête quand j’écris un sketch car pour moi l’absurde c’est la logique de l’enfant. Quand un enfant joue seul dans sa chambre, il s’invente des histoires pas possibles. Proposer cela sur scène, dans un langage d’adulte, est l’essence de ce que j’écris ». « Pourquoi les chinois dominent-ils le tennis de table ? »se demande ainsi Arnaud Tsamere avec de présenter « L’association de défense des lapins » et de se demander « Qu’écrire dans le livre d’or ? » (à voir ou revoir sur youtube). Et si quelques producteurs ont pu, au départ, lui reprocher de ne pas être assez grand public, l’humoriste a depuis prouvé, notamment chez Laurent Ruquier, que l’absurde pouvait être populaire. Il se flatte aussi d’avoir, par défaut, lancé la carrière de Louise Bourgoin. « Omar, de Omar et Fred, m’avait repéré lors de mon premier on-ma-show et grâce a lui je suis rentré à Canal+ en 2005 à la… météo » raconte-t-il. « Mais mes prestations ont fait que Canal + est trés vite revenue à la formule de la miss météo sexy et ce fut Louise Bourgoin ! ».
Du 28 janvier au 6 février prochain, Arnaud Tsamère sera donc de retour aux Folies Bergère: avec ses Confidences. Puis il sera ensuite en tournée dans toute la France et en Belgique jusqu’en avril. Commencera alors le tournage d’un long métrage de cinéma, encore confidentiel. Puis, en 2017, il présentera une pièce de théâtre écrite en duo avec le comique Ben, De Henri IV à Henri Dès. D’ici là, la présentation d’une émission télé ou radio, un nouveau rôle, où une prestation qui amuse Arnaud Tsamène se sera peut-être présentée. Sinon, il pourra regarder sur Canal + sa femme, Margot Laffite, journaliste sportive et pilote automobile (hérédité oblige !), en s’occupant du petit garçon qu’ils ont eu début 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s